De la data client à l’expérience client, en une seule plateforme de Martech

C’est bien, mais combien cela coûte ?

Combien coûte une CDP proposant :

  • Un datamart B2B et/ou B2C sur mesure ?
  • Un programme d’animation et de fidélité transactionnel & relationnel ?
  • Un dashboard temps-réel reprenant les données marketing, produits ou transactionnelles pour suivre le parcours client online/offline ?

Et finalement, combien cela coûte-t-il de tout intégrer et maintenir ensemble ?

Dans un marché où les clients recherchent une expérience omnicanale valorisée et adaptée, les marques doivent sans cesse pouvoir faire évoluer leur mode de vente et de communication. Autrement dit, délivrer le bon message ou le bon avantage/point … au bon moment, à la bonne personne et via le bon canal !

Pendant longtemps, pour répondre à ces besoins il fallait acheter une kyrielle d’outils marketing pour la marque, ses filiales, ses affiliés et son réseau de distribution. Sans même parler du coût total, ou de la lenteur de mise en place des outils. La multiplication de ces outils rendait difficile aussi bien le maintien que l’exploitation des données par les équipes marketing au quotidien.

Difficile ensuite, pour ces équipes, d’harmoniser la pression marketing quel que soit le canal (mobile Wallet, WeChat, Email, SMS, réseaux sociaux …) et le mode de distribution, ou bien de protéger les données et le consentement du consommateur à chaque étape de sa relation avec la marque.

De plus, les besoins et challenges des marques ne cessent d’évoluer :

  • Humaniser la communication ; en donnant plus de pouvoir aux équipes locales, tout en assurant une cohérence globale avec les campagnes du siège. Prenant en compte le fait que certaines équipes locales souhaitent être 100% autonomes, ou au contraire préfèrent bénéficier d’un service de conciergerie marketing géré par le siège ou une agence partenaire ; en leur permettant de commander des campagnes, création d’un email/formulaire ou des rapports.

  • Améliorer la personnalisation des offres afin de favoriser la conversion online et en magasin ; en limitant par exemple les ruptures, en actionnant de la recommandation produit selon le profil du client, sa relation avec la marque ; ou bien qu’il achète dans son pays ou pendant ses vacances. Ceci tout en respectant les contraintes règlementaires (RGPD par exemple), en tenant compte des évolutions du marché (blocage de plus en plus fréquent des cookies par exemple), ou bien encore de l’explosion des données à collecter, normaliser et activer en temps réel.

  • Uniformiser la relation client, qu’il soit sur le point de vente, le site internet de la marque ou depuis son mobile wallet ; en centralisant, maintenant et rendant accessible la connaissance client à l’ensemble des outils et acteurs (partenaires, siège, collaborateurs) ; agissant avant, pendant et après la vente (siège, point de vente, SAV, agence marketing partenaire …).

En synthèse, qu’on parle d’expérience client, de personnalisation ou de relation client tout dépend d’un enjeu : celui de la connaissance client. Sans connaissance client précise et actuelle, impossible de construire une relation de qualité, personnalisée et pertinente. Un socle data customer-centric irréprochable est ainsi nécessaire pour piloter efficacement des stratégies relationnelles, recruter, animer ou fidéliser durablement.

C’est là que Scal-e, plateforme de marketing client, intervient.

Scal-e est une plateforme nativement intégrée et modulaire qui permet, via son module CDP (Customer Data Platform) et la mise en place d’un datamart 100% sur-mesure, de capter l’ensemble des données client et de les organiser autour de profils unifiés.

Conçu pour l’exécution de stratégies relationnelles riches, fluides et temps-réel, son datamart alimente l’ensemble des modules de la plateforme afin de :

  • définir les audiences
  • partager les informations entre les équipes internes ou externes
  • planifier et automatiser les communications sur l’ensemble des canaux (canal vendeur, clienteling, mobile wallet, print, WeChat, Email/SMS…)
  • gérer des programmes de fidélité (loyalty management),
  • alimenter les reportings (customer intelligence).

Mais faut-il compter, comme certains articles le laissent penser, au minimum 100K/an pour une CDP ?

Absolument pas, en tout cas, pas chez Scal-e.

Quelle charge faut-il pour mettre en production un ou plusieurs modules ?

Non, notre CDP peut être en production en quelques semaines, car elle est nativement intégrée à tous nos modules : cela permet de déployer facilement en local ou dans différentes régions (ou pays) la plateforme.

Si c’est abordable et rapidement déployable, c’est que la solution est déjà préconfigurée, ou bien que cela nécessitera une grosse préparation de la marque ?

Absolument pas, nous mettons en place des datamarts 100% sur mesure. Nous ne demandons à nos clients que de définir la finalité et de nous donner les données, qu’importe où qu’elles soient, ou leur état. Ensuite nous avisons quel datamart ou traitement mettre en place afin de les activer.

Etes-vous prêt à le démontrer ?

Bien sûr nous avons souvent des demandes de POC (démonstration, avec les données et besoins du client, de la souplesse de notre plateforme).

Scal-e est une CDP (Customer Data Platform) permettant de connecter plusieurs flux de données (site internet, points de vente, et autres) dans un seul datamart. Ainsi les marques ont accès à des données propres : des profils clients unifiés, des informations à jour en temps réel, pour mieux connaître leurs clients et répondre à leurs besoins au bon moment, par le bon canal. Dans la même plateforme, les marques peuvent construire leur stratégie marketing (audience builder, scénarisation, planification, programme de fidélité) et l’appliquer sans changer de logiciel.

Laetitia

A lire également